Informations Pratiques

Jécologise s’engage : l’aventure Transat Jacques Vabre

Informations Pratiques

Jécologise s’engage : l’aventure Transat Jacques Vabre

Par jonathan

28 Octobre 2021

Jécologise s’engage : Développement Durable & RSE

En route pour la Transat Jacques Vabre

Cette année Jécologise a pris le départ avec le duo de skippers Sam Goodchild et Aymeric Chappellier (vainqueurs du Pro Sailing Tour).
Jécologise a choisi d’être présent sur un évènement sportif de grande envergure et engagé dans le domaine de l’écologie et du développement durable.

La voile, (ou la course au large) est le sport éco-responsable par excellence. Les multicoques n’émettent aucun gaz à effet de serre et n’ont besoin d’aucune autre énergie que celle du vent et de l’huile de coude. Sobriété, responsabilité vis à vis de la planète, des valeurs partagées par Jécologise.

La Transat Jacques Vabre 2021 est une course transatlantique en double (équipage de deux marins par bateau) qui s’est déroulée sur 5800 miles (9334 km). Les skippers du multicoque Ocean Fifty / Jécologise sont partis du Havre le 7 Novembre 2021 et sont arrivés le 23 Novembre à 6h40 du matin.

Lors de la dernière édition de 2019, Sam et Aymeric étaient cette-fois ci concurrents et avaient fini respectivement premier et deuxième :
« C’est vrai que l’on a été concurrents en Class40 avant de naviguer ensemble. Lors de la dernière Jacques Vabre, nous avons été longtemps bord à bord, on s’est tiré la bourre quasiment du début à la fin. Se retrouver aujourd’hui sur le même bateau avec Sam, c’est très motivant, c’est un très bon marin ».

En 2021 ils ont donc traversé ensemble l’Atlantique en multicoque à bord de l’Ocean Fifty, un bateau qui respecte l’environnement tout en étant à la pointe de la technologie.
Grace à un générateur électrique en tissu et une membrane à base de cellules photovoltaïques organiques le bateau est plus autonome.
Cette technologie éco-responsable utilise le soleil et le vent, n’utilise aucun matériau rare et ne demande que très peu d’énergie. Elle est entièrement recyclable.

2021 : une année d’aventures et de victoires

Le multicoque Leyton-Jécologise à l’arrivée à Fort de France
Le duo est arrivé troisième de la course
Sam et Aymeric célébrant leur arrivée
Ils se sont classés 3ème de la TJV 2021

L’équipage lors de sa victoire au Pro Sailing Tour 2021
Aymeric Chappellier et Sam Goodchild sur la TJV2021

“En fait, nous sommes moins fatigués qu’il y a quelques jours. Après avoir doublé Fernando de Noronha, nous avons empanné constamment pendant deux jours le long de la côte brésilienne pour essayer de rattraper les autres. Nous avons trouvé un bon trou de souris pour traverser le Pot au Noir, ce qui nous a donné un meilleur angle par rapport aux autres et nous a permis de revenir dans le jeu. C’était notre première transatlantique dans cette classe et c’est très différent de la classe des monocoques. Ces Ocean Fifties sont des bateaux étonnants qui peuvent aller très vite, il faut donc être prudent. Nous avons beaucoup appris. Il y avait la montée d’adrénaline à deux ou trois heures de l’arrivée. Nous nous sommes habitués à faire des siestes assez souvent. Nous étions stimulés par l’adrénaline, notre motivation et notre envie d’aller jusqu’au bout. C’est retombé maintenant et nous sommes fatigués, mais heureux d’avoir terminé.
Nous n’avons jamais cédé un pouce de terrain. Nous avons pris un mauvais départ et nous avons eu beaucoup de retard à rattraper. Mais cela n’a pas vraiment changé notre façon de naviguer. Nous étions sixième ou septième juste après le départ et nous avons terminé troisième. Nous étions toujours prêts à aller de l’avant et à dépasser les autres. Cela vous pousse à trouver des moyens d’être plus rapide”.


Sam Goodchild, à son arrivée en Martinique


Sur Mer ou sur Terre : Sam Goodchild choisit Jécologise

“Hello, c’est Sam Goodchild le skipper de Leyton / Jécologise.
On est pas loin de partir sur la Transat Jacques Vabres.
Je voulais dire que vous pouvez compter sur nous pour tout donner et essayer de gagner et d’arriver à bon port en Martinique.
Pendant que je suis en mer je vais compter sur Jécologise pour venir chez moi et faire l’isolation de ma maison.
J’ai besoin d’isolation pour l’hiver qui arrive vite.
Nous en mer dans le froid on va bien s’habiller mais j’ai envie que quand je reviens à la maison fin Décembre, pour Noël avec la famille, l’on soit bien au chaud.
Je compte sur vous pendant que l’on est en mer au mois de Novembre pour que vous veniez à la maison gérer l’isolation pour la famille”

  • Sur terre aussi, Sam a choisi Jécologise.

Hello tout le monde c’est Sam sur le bateau Leyton-Jécologise.
Aujourd’hui c’est la journée où vous passez chez moi pour l’isolation.
Moi je suis sur l’Equateur près du Brésil et là je n’ai pas vraiment besoin d’isolation mais je sais que je vais rentrer à la maison.
Au Brésil je vais être habitué au chaud, et là j’ai hâte de faire un hiver au chaud avec ma famille donc je vais être sûr que vous faites ça bien, car nous on est là et on essaie de faire ça bien.
On vous fait faire un petit tour, voila, ici la vie sur Leyton-Jécologise pour la Transat Jacques Vabre.
Merci pour tout et j’ai confiance en vous et on voit ça quand je reviens et occupez-vous bien de ma famille

  • Une équipe de rénovateurs sélectionnée par Jécologise a isolé les combles perdus et planchers bas de sa maison du Morbihan !

Jécologise s’engage pour la Responsabilité Sociale des Entreprises
Avant le départ, Jécologise, a participé aux Déjeuners des Organisations Durables.
Au programme, des sujets en accord avec les valeurs de Jécologise : Agro-écologie, Insertion & Handicap…

Nos dernières actualités

Vos travaux de rénovation
en 30 secondes

Lancez votre simulation en un seul clic et testez votre éligibilité

Je teste mon éligibilité