Isolation

Les étapes de l’isolation des murs extérieurs avec Jécologise

Par jonathan

18 Avril 2023

L’isolation thermique des murs extérieurs (ITE) consiste à ajouter une couche isolante sur les murs extérieurs d’un bâtiment pour réduire les pertes de chaleur et améliorer l’efficacité énergétique.
Cette technique peut être utilisée pour les bâtiments neufs ou existants et peut être réalisée en utilisant différents matériaux isolants tels que la laine de verre, la laine de roche, le polystyrène expansé ou extrudé, la ouate de cellulose etc.

L’isolation des murs extérieurs contribue à la réduction des coûts de chauffage et de climatisation d’une maison en réduisant les pertes de chaleur en hiver et en gardant la fraicheur en été. L’ITE améliore aussi votre confort en réduisant les courants d’air et les variations de température.

Contrairement à l’isolation intérieur, l’ITE protège aussi les murs contre les agressions de l’extérieur (vent, pluie…) et améliore l’esthétique en masquant les défauts de la façade et en offrant une large gamme de finitions et de couleurs.

Voici les différentes étapes de l’isolation des murs extérieurs :

1. Vérifier la possibilité de l’isolation

Il faut avant tout, consulter les règles d’urbanisme et les réglementations de votre ville.
Elles indiquent si oui ou non il est possible de réaliser une isolation des murs et/ou quelle technique est autorisée.
Il se peut que les matériaux et couleurs utilisées ne soient pas acceptées si par exemple elles ne correspondent pas au style architectural du quartier.

Il est donc nécessaire de déposer à votre mairie une déclaration préalable pour vos travaux d’isolation des murs.

2. La visite technique

Une fois s’être renseigné sur la faisabilité légale de l’isolation des murs il faut faire réaliser une visite technique.
Cette visite technique est gratuite et n’engage en rien votre décision de faire les travaux.
Seul un devis signé a une valeur légale.

L’isolateur va effectuer une étude de faisabilité du projet, de l’accessibilité des murs et faire toutes les mesures de votre maison pour établir le devis détaillé qui vous sera présenté.

Ainsi il pourra vous conseiller sur le type d’isolation, les matériaux et préparer au mieux son chantier.

3. Préparation du chantier

Cela implique la mise en place des mesures de sécurité nécessaires, la protection des fenêtres, des portes et des autres éléments de la façade qui ne seront pas isolés, ainsi que la préparation de tous les outils et matériaux nécessaires.

Tous les éléments fixés aux murs comme les gouttières ou les unités extérieures de chauffage/climatisation doivent être retirées.

Il faut aussi identifier et traiter les points singuliers : les zones de la maison qui empêchent la continuité de l’étanchéité de l’isolation.
Ainsi vous éviterez les ponts thermiques responsables de 5 à 10% des déperditions de chaleur.

Le soubassement va par exemple être recouvert d’un revêtement bicouche, composé de béton d’une part et de polystyrène d’autre part.

4. Préparation de la façade

La surface extérieure des murs doit être nettoyée et préparée pour recevoir l’isolant.
Tout revêtement existant, comme la peinture, le crépi ou le revêtement en briques, doit être retiré ou préparé pour recevoir l’isolant.
Un traitement antifongique est également appliqué sur tous les murs

Les matériaux du support sur lequel l’isolation va s’appuyer déterminera le type de fixations à utiliser pour la pose et la dimension des fixations dépendra de l’épaisseur de l’isolant.

5. Pose de l’isolant

L’isolant thermique est fixé sur la surface extérieure des murs, soit en utilisant des fixations mécaniques, soit en utilisant une colle spécifique.

Un grand choix de matériaux sont disponibles pour la réalisation d’une ITE : laine minérale, polystyrène expansé, polyuréthane, laine de chanvre etc.

L’isolateur vous conseillera l’isolant le mieux adapté à votre maison et à vos besoins.
Ils ont tous leurs avantages et leurs inconvénients.

L’épaisseur et la qualité de l’isolant doivent être compatibles à la norme RT 2012.
Pour les murs extérieurs, l’épaisseur de l’isolant doit être comprise entre 8 et 30 cm.
La résistance thermique (R) qui détermine la performance isolante se mesure en m².K/W.
Un critère a récemment été ajouté, il correspond à l’étanchéité de l’isolant aux infiltrations d’air.

Cette norme vous permettra d’être éligible aux aides de l’Etat pour l’ITE et de réduire jusqu’à 25% les déperditions énergétiques.

6. Quelles sont les différentes techniques d’isolation des murs extérieurs

L’isolation sous enduit :

Elle consiste à fixer une des plaques d’isolant sur les murs de votre maison et à les recouvrir d’un enduit de finition.

> La pose collée consiste à coller des panneaux isolants rigides sur les murs extérieurs de votre maison. C’est la pose la plus simple, mais qui n’est possible qu’avec le polystyrène expansé. Elle est en général conseillée pour le neuf

> La pose calée chevillée consiste à coller le panneau isolant sur la paroi avec du mortier, puis de la fixer par des chevilles. Elle est compatible avec tout type de matériaux et de supports et est davantage conseillée pour la rénovation.

> La pose par fixation mécanique consiste à poser l’isolant sur des rails fixés, sans calage préalable.

L’isolation sous bardage :

Elle consiste à fixer une ossature métallique directement sur les murs puis de les recouvrir d’un bardage séparé par une lame d’air.
L’isolation est réalisée par l’insertion d’une ou deux couches croisées d’isolant entre l’ossature et la structure porteuse.
Ce mode d’isolation est tout à fait adapté aux façades abîmées ou humides.
Le bardage permet d’apporter une couche d’isolation et d’embellir votre maison.
Elle est cependant plus couteuse que l’isolation sous enduit.

7. Pose d’un parement de finition

Une fois l’isolant fixé, un parement de finition est installé sur la surface extérieure de l’isolant.
Le parement peut être en enduit, en bardage, en panneaux de bois, en tuiles, en ardoises ou tout autre matériau de revêtement adapté.

L’enduit à l’avantage d’être plus simple à installer et moins onéreux.
En effet il n’y a aucune ossature à poser.

Le bardage est plus complexe à réaliser et requiert une autorisation d’urbanisme.
Il est cependant plus esthétique et de plus en plus demandé en finition.
Dans les deux cas, vous pouvez choisir parmi de nombreuses couleurs pour la finition.

Vous pouvez ainsi en profiter pour rénover votre façade avec les subventions de l’Etat.

L’isolation des murs extérieurs est un projet complexe, il est recommandé de faire appel à des professionnels certifiés RGE pour s’assurer que les travaux soient effectués correctement et que le bâtiment soit  isolé de manière efficace.
C’est également la garantie que votre projet soit éligible aux aides à la rénovation energetique.
C’est pourquoi il est important de se faire accompagner de A à Z pour l’isolation des murs par l’extérieur.

Des artisans locaux & RGE sélectionnés par Jécologise

✅ Les artisans locaux les plus adaptés à vos besoins
✅ Des artisans certifiés RGE et sélectionnés pour la qualité de leurs prestations
✅ Réalisation systématique d’une visite technique gratuite et sans engagement
✅ Un Contrôle Qualité (respect des procédures, matériaux certifiés, délais de réalisation, conformité CEE…)
✅ Des travaux garantis 10 ans
Démarrer Mon Projet

Nos dernières actualités

Vos travaux de rénovation
en 30 secondes

Lancez votre simulation en un seul clic et testez votre éligibilité

Je teste mon éligibilité