Audit Énergetique

Comment faire le bilan énergétique de sa maison ?

Par jonathan

24 Janvier 2024

Faire réaliser le bilan énergétique de sa maison est indispensable pour comprendre sa consommation d’énergie, identifier les déperditions d’énergie et envisager des travaux de rénovation énergétique.
Selon les besoins il est possible de réaliser un audit énergétique complet ou un diagnostic (DPE)

Quelle différence entre Bilan énergétique et audit énergétique ?

Il y a souvent une confusion entre l’audit énergétique, le DPE ou bilan énergétique, ils sont en réalité différents et complémentaires

Le DPE

Le but du diagnostic de performance énergétique (DPE) est de donner des évaluations sur la consommation énergétique et les émissions carbone de votre logement.
Après le DPE, vous recevrez une étiquette classant le logement sur une échelle de A à G. On considérer que c’est une forme de bilan énergétique obligatoire.

➡️ Valable 10 ans

➡️ Cout entre 100 et 250€

➡️ Réalisé par un diagnostiqueur COFRAC

➡️ Obligatoire en cas de vente ou location

➡️ Obligatoire pour obtenir MaPrimeRénov’

L’Audit énergétique

L’audit énergétique est un bilan énergétique plus poussé, c’est une analyse complète de votre maison pour voir les éventuels problèmes de consommation d’énergie et d’isolation pour déterminer un plan d’action, souvent constitué de plusieurs travaux de rénovation énergétique.
L’audit peut être obligatoire dans certaines circonstances pour obtenir l’aide MaPrimeRénov’ par exemple

➡️ Valable 5 ans

➡️ Cout entre 900 et 1500€

➡️ Réalisé par un auditeur COFRAC

➡️ Obligatoire pour la Rénovation Globale

➡️ Obligatoire pour les classes F et G

L’Audit Énergétique de sa maison

Pourquoi réaliser un audit énergétique de sa maison ?

L’objectif d’un audit énergétique pour votre maison est d’analyser en détail comment elle utilise l’énergie, en particulier en termes de chauffage et de refroidissement, et de déterminer son efficacité thermique.

Cet audit énergétique sert à identifier les meilleures manières d’améliorer l’isolation et à envisager de changer les systèmes de chauffage et de refroidissement pour réduire la consommation d’énergie.
Cela vous aide à prioriser les travaux de rénovation, à établir un planning pour leur réalisation et à être informé sur les différentes aides financières disponibles pour soutenir votre projet.

En identifiant et en corrigeant les problèmes de consommation énergétique, vous réduisez considérablement vos factures d’énergie (gaz, électricité…)

Une meilleure gestion de l’énergie va aussi améliorer le confort à la maison, en assurant une température plus constante et en éliminant les courants d’air froid ou les zones surchauffées.

Une maison économe en énergie est souvent plus attractive sur le marché immobilier. Un bon bilan énergétique va donc augmenter la valeur de votre bien.

Quelles sont les étapes de l’audit énergétique de sa maison ?

Collecter les informations sur la maison : année de construction, types de matériaux utilisés, disposition des pièces, système de chauffage et de refroidissement, etc.

Analyser les factures d’énergie pour évaluer la consommation historique

Analyser les habitudes de vie des occupants et de leur impact sur la consommation énergétique

Inspecter la maison pour évaluer l’état de l’isolation, la qualité des fenêtres et portes, la ventilation, les équipements de chauffage et climatisation etc

Utiliser une caméra thermique infrarouge pour détecter les zones de déperdition de chaleur et les défauts d’isolation.

Rédiger un rapport détaillant les points forts et les points faibles de la maison en matière d’énergie.

Proposer des solutions d’amélioration, comme l’isolation, le remplacement des fenêtres, l’installation de systèmes de chauffage plus efficaces, etc.

Hiérarchiser les interventions à réaliser en fonction de leur coût et de leur impact sur la performance énergétique.

Établir un calendrier pour la mise en œuvre des améliorations.

Identifier les différentes aides financières disponibles pour financer les travaux

Mesurer les améliorations en termes de consommation d’énergie après la réalisation des travaux.

Dans quel cas l’audit énergétique est obligatoire ?

Pour la vente d’un logement classé F ou G. Cette obligation est entrée en vigueur le 1er avril 2023 et s’applique aux logements classés F ou G en monopropriété, c’est-à-dire dont le propriétaire est unique. Les logements classés E seront concernés à partir du 1er janvier 2025.

L’audit énergétique est obligatoire pour bénéficier du forfait MaPrimeRénov’ Rénovation Globale.
Cette obligation est entrée en vigueur le 1er janvier 2023 pour les logements classés F ou G qui devront obligatoirement réaliser une rénovation globale pour prétendre aux aides MPR

Combien coute un audit énergétique de sa maison ?

Pour effectuer un audit énergétique, il est nécessaire de faire appel à un expert en diagnostic immobilier qui possède une certification COFRAC.
C’est le professionnel qualifié pour réaliser l’évaluation énergétique de votre habitation.
Les prix ne sont pas fixes et dépendent du professionnel, le coût d’un audit énergétique se situe généralement entre 800 et 1 200 euros.
Heureusement, MaPrimeRénov’ peut être disponible pour le financement de cet audit (MPR bleu : 500 €, MPR jaune : 200€ et MPR violet 300€)

Le Diagnostic de Performance Energétique de sa maison

Pourquoi faire un diagnostic de performance énergétique ?

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) permet d’identifier facilement la quantité d’énergie consommée par un logement et de son impact sur l’environnement grâce à un score de A à F.

Pour les acheteurs et les locataires, le DPE est un critère de décision important car il influence le confort de vie et les dépenses futures en matière de chauffage et de climatisation.

Un bon DPE peut augmenter la valeur d’un bien immobilier, tandis qu’un mauvais DPE peut inciter les propriétaires à effectuer des rénovations pour améliorer la note énergétique.

De plus le DPE est désormais obligatoire pour obtenir MaPrimeRénov’, il permet en effet d’attester que la maison est bien plus performante après les travaux.

Quelles sont les étapes du DPE?

Depuis 2021, une nouvelle méthode a été instaurée, appelée C3L (Calcul des Consommations Conventionnelles des Logements).
Elle a été introduite pour améliorer la précision et la fiabilité des DPE en se basant sur des critères standardisés plutôt que sur les consommations réelles d’énergie, qui sont influencées par les habitudes des occupants et d’autres facteurs non liés à la performance énergétique de votre logement.
Le professionnel collectera des informations sur les caractéristiques de la maison comme l’isolation ou la présence d’un chauffage écologique pour estimer avec un logiciel de calcul la consommation dans des conditions standard d’utilisation.

Le diagnostiqueur établit ensuite un rapport qui présente deux étiquettes évaluant l’impact énergétique et environnemental du logement : la consommation d’énergie primaire (en kWhep/m2/an) et les émissions de gaz à effet de serre liées à la consommation d’électricité (en kgeq CO2/m2/an).
En fonction des résultats, le bilan propose des recommandations pour améliorer l’efficacité énergétique, réduire les dépenses énergétiques, accroître le confort et diminuer l’impact environnemental.
Ces suggestions de travaux ne sont pas obligatoires, mais servent de guide pour d’éventuelles rénovations énergétiques.

Dans quel cas le DPE est obligatoire ?

Le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) est un document obligatoire à fournir lors de plusieurs opérations immobilières, notamment :
Pendant l’achat ou la vente d’un bien immobilier existant.
Lors de la construction d’un bien immobilier, devant être fourni au plus tard à la date de finalisation des travaux.
Au moment de louer un logement pour une période supérieure à quatre mois.

Depuis la loi Climat et Résilience, un calendrier d’interdiction de location pour les biens immobiliers les plus consommateurs d’énergie a été établi :
Depuis le 1er janvier 2023, les logements classés G ne sont plus autorisés à la location
À partir de 2025 : les logements classés G.
À partir de 2028 : les logements classés F.
À partir de 2034 : les logements classés E.

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) est obligatoire pour bénéficier de l’aide MaPrimeRénov’ depuis le 1er janvier 2024.
Cela signifie que vous devez fournir un DPE valide, réalisé après 2018, pour demander la prime pour vos travaux de rénovation énergétique. µ
La classe énergétique du logement détermine le montant de la prime MaPrimeRénov’.
Pour les logements en classe F ou G, la prime MaPrimeRénov’ est plus élevée si les travaux sont réalisés dans le cadre d’une rénovation globale, c’est-à-dire si plusieurs travaux sont réalisés en même temps.

Combien coute un DPE ?

Le prix d’un DPE varie en fonction de la taille du logement, de sa localisation et du diagnostiqueur choisi. En moyenne, il faut compter entre 100 et 250 € pour un DPE.
En France, les prix des bilans énergétiques ne sont pas réglementés, ce qui entraîne des variations de coûts et de qualité entre les prestataires.
Certains diagnostiqueurs sont plus expérimentés ou proposent des services supplémentaires, ce qui peut justifier un prix plus élevé.

Des économies d’énergie

✅ Jusqu’à 25% de la chaleur préservée avec l’isolation des murs

✅ Jusqu’à 10% de la chaleur préservée avec l’isolation des planchers bas

✅ Jusqu’à 30% de la chaleur préservée avec l’isolation des combles

✅ Jusqu’à 70% d’économie d’énergie en installant une pompe à chaleur

✅ Jusqu’à 60% d’économie de chauffage en installant un poêle à granulés

✅ Jusqu’à 80 % d’économie sur vos factures énergétique avec le solaire

Résumé : Le DPE et l’audit énergétique sont deux outils complémentaires qui permettent de faire un bilan de la performance énergétique de votre maison
Le DPE a pour objectif d’informer les occupants et les potentiels acheteurs ou locataires d’un logement sur sa consommation énergétique et ses émissions de gaz à effet de serre. Il est obligatoire pour la vente ou la location d’un logement depuis 2006.
L’audit énergétique, quant à lui, a pour objectif d’aider le propriétaire de la maison à améliorer la performance énergétique.
Il est plus complet que le DPE, car il prend en compte des éléments tels que la structure du bâti, la qualité de l’isolation et des équipements.
L’audit énergétique n’est pas obligatoire, sauf pour la réalisation d’une rénovation globale financée par les aides

Nos dernières actualités

Vos travaux de rénovation
en 30 secondes

Lancez votre simulation en un seul clic et testez votre éligibilité

Je teste mon éligibilité