Infos Pratiques

Travaux de Rénovation Énergétique : ce qui change en 2024

Par jonathan

02 Janvier 2024
Catégorie: Infos Pratiques

Concernant la Rénovation Energétique, passons en revue les changements et nouvelles mesures à venir en 2024 : nouvelles aides, modifications de MaPrimeRénov’, audit énergétique…

🟦 Augmentation du budget de l’Etat

Le gouvernement a annoncé son intention de placer la planification écologique au cœur de ses priorités.
Dans cette optique, un budget sans précédent a été alloué à cette initiative : une somme de 10 milliards d’euros sera dédiée à la planification écologique en 2024.

Une partie significative de ce budget, à savoir 5 milliards d’euros, sera spécifiquement affectée pour renforcer le programme d’aide “Ma Prime Renov’”.
Le budget de l’État consacré à la rénovation énergétique des logements a été augmenté de 1,6 milliard d’euros en 2024.

🟦 Modification des plafonds de ressource MPR

Comme souvent, les plafonds de ressources pour l’aide MaPrimeRénov’ ont été ajusté.
Les plafonds de ressources pour MaPrimeRénov’ 2024 ont augmenté de 4,8 % par rapport à 2023
Pour rappel, les plafonds de ressources pour l’aide MaPrimeRénov’ sont divisés en quatre catégories, en fonction du nombre de personnes composant le ménage et de la localisation du logement.
Les plafonds de ressources sont calculés sur la base des revenus fiscaux de référence de l’année N-2, déclarés par le ménage au titre de l’impôt sur le revenu.
En Île-de-France, les plafonds de ressources sont plus bas que dans les autres régions, en raison du coût de la vie plus élevé.

Ile de France
hors IDF

🟦 MaPrimeRénov’ sera déclinée en 2 piliers

En 2024, le programme MaPrimeRénov’ se scinde en deux piliers :

✅ Le premier est nommé « Efficacité » se concentre sur la rénovation par geste, avec un accent particulier sur le chauffage décarboné.
L’objectif principal est de favoriser le remplacement des anciens systèmes de chauffage qui utilisent des énergies fossiles (comme le fioul, le gaz et le charbon) par des options plus écologiques et durables. Cependant, pour être éligible à une prime pour l’installation d’un nouveau système de chauffage, le logement doit être correctement isolé. Si ce n’est pas le cas, il est nécessaire de réaliser un ensemble de travaux incluant à la fois l’isolation et le remplacement du système de chauffage.

✅ Le second pilier, baptisé « Performance » est dédié aux rénovations d’ampleur (anciennement rénovation globale) via un « Parcours Accompagné »
Ce pilier vise à encourager les ménages à entreprendre des rénovations complètes et efficaces, bien que celles-ci soient plus onéreuses. L’objectif est d’améliorer le logement pour qu’il atteigne les classes A, B ou C du Diagnostic de Performance Énergétique (DPE).
À la différence des rénovations effectuées étape par étape, une rénovation globale permet de réduire de manière plus significative la consommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre du logement.

🟦 Focus sur la Rénovation d’Ampleur et le Parcours Accompagné

MaPrimeRénov’, va désormais se concentrer principalement sur les projets de rénovation d’ampleur (aussi appelé rénovation globale ou Pillier Performance).
Ces travaux devront être réalisés dans le cadre du “Parcours Accompagné” :

➡️ Les travaux doivent entraîner une amélioration d’au moins deux classes dans l’étiquette énergétique du Diagnostic de performance énergétique (DPE) dans le cas ou votre DPE est F ou G.

➡️ La Rénovation doit comporter une combinaison de travaux dont au moins 2 gestes d’isolation avec la possibilité d’y ajouter le traitement de la ventilation et/ou le remplacement du système d’ECS, de chauffage ou climatisation.

➡️ Les travaux devront avoir été précédé par un audit énergétique afin de connaitre la classe DPE avant-travaux

➡️ Les logements classés F et G devront choisir la Rénovation d’Ampleur plutôt que la Rénovation « geste par geste »

➡️ Les subventions sont déterminées en fonction d’un pourcentage du coût total des travaux.
Elles peuvent financer jusqu’à 90% de ces coûts, en se basant sur un montant maximal de dépenses fixé à 70 000€ hors taxes.

➡️ Les limites des dépenses admissibles pour les travaux sont augmentées en fonction de la catégorie énergétique de la propriété. Plus la propriété est classée bas dans l’échelle énergétique, plus le montant du financement accordé est important

➡️ Il n’est pas permis d’installer un système de chauffage qui utilise principalement des énergies fossiles, ni de garder un chauffage fonctionnant au fioul ou au charbon.

➡️ Il existe un bonus de 10% en cas de “sortie de passoires énergétiques”

🟦 La rénovation geste par geste et MPR’ au forfait

MPR’ sera encore disponible au forfait pour certains travaux isolés « mono-travaux » mais, en réalité elle ne concernera que le remplacement du système de chauffage ou d’ECS par un système plus performant « EnR » comme la Pompe à Chaleur.

Pour bénéficier de MPR pour les travaux d’isolation, il faudra également ajouter à vos travaux le remplacement du chauffage ou de la production d’ECS par un équipement dit « EnR », pour Energie Renouvelable.
Les primes seront cependant moins élevées et réservées aux logements classés A à E au DPE.

Pour être éligible au programme MaPrimeRénov’ au forfait, il sera impératif de présenter un Diagnostic de Performance Énergétique effectué après le 1er janvier 2018.

Enfin il ne faut pas avoir bénéficié de plus de 20 000€ de primes ces 5 dernières années.

🟦 Lancement de Mon Accompagnateur Rénov’

En 2024, il sera obligatoire pour tous les ménages propriétaires qui se lancent dans des projets de rénovation d’ampleur, de recourir aux services de Mon Accompagnateur Rénov’, une prestation payante.

L’objectif de Mon Accompagnateur Rénov’ est de sécuriser le parcours de rénovation énergétique des ménages, en leur apportant un accompagnement personnalisé et complet. Il accompagne le ménage à toutes les étapes du projet, de l’audit énergétique à la réception des travaux.
Cependant, une partie de ces frais peut être prise en charge par l’État ou par les fournisseurs d’énergie :

–   100 % pour les ménages très modestes

–   80 % pour les ménages aux revenus modestes

–   40 % pour les revenus intermédiaires

–   20 % pour les revenus supérieurs 

🟦 Un parcours plus simple pour l’obtention des aides

Un processus simplifié est en place : les ménages n’ont qu’à soumettre un seul dossier à l’Anah. Cette agence se charge alors de valoriser les aides liées aux certificats d’économies d’énergie (CEE) pour eux. Ainsi, le montant attribué au titre des CEE est automatiquement inclus dans le montant total de MaPrimeRénov’, éliminant le besoin de démarches supplémentaires pour les ménage

🟦 Fin de MaprimeRénov’ pour l’isolation seule

À compter du 1er janvier 2024, il ne sera plus possible pour les propriétaires de maisons individuelles de bénéficier d’aides financières pour la réalisation de travaux d’isolation isolés.

Il faudra que ces travaux soient inclus dans une « Rénovation d’Ampleur » avec minimum 2 travaux d’isolation ou « par geste » accompagné du remplacement d’un équipement de chauffage ou d’ECS.

Les travaux d’isolation seront toutefois encore éligibles aux aides CEE qui peuvent atteindre 10€/m²

🟦 Des aides plus intéressantes pour la PAC

Le gouvernement a récemment déclaré qu’il augmentera les montants MaPrimeRénov’ destinés à la mise en place de pompes à chaleur air/eau ou géothermiques. Cette augmentation, qui varie entre 1000 et 2000€, sera appliquée à toutes les classes de revenus.

Par contre les chauffages au bois et granulés subiront une réduction des aides d’environ 20% dès Avril 2024.

Seront exclus les logements classés F ou G (passoires thermiques, qui devront obligatoirement passer par la Rénovation d’Ampleur.

🟦 La climatisation éligible à MPR’

Pour la première fois, les propriétaires auront l’opportunité de financer des travaux dédiés à l’amélioration du confort en été.

En effet, les fortes chaleurs estivales sont de plus en plus fréquentes et intenses en France. Elles peuvent avoir un impact négatif sur la santé et le bien-être des occupants des logements mal isolés.
Dans la réno globale, il sera possible d’intégrer l’installation d’équipements de climatisation, y compris les PACs air/air réversibles, qui sont capables de refroidir l’air intérieur.
De plus, l’installation de brasseurs d’air peut contribuer significativement à la circulation de l’air frais dans les différentes pièces.
Les protections solaires pour les parois vitrées, telles que les volets, les stores ou les films de protection solaire, sont également envisageables. Ces dispositifs permettent de réduire l’entrée de chaleur par les fenêtres, contribuant ainsi à maintenir une température intérieure plus agréable.

Image Jecologise

Rénovation Énergétique Financée par les Aides

✅ Panneaux Solaires Photovoltaïques
✅ Chauffage Solaire
✅ Isolation des Murs Extérieurs
✅ Isolation des Combles
✅ Pompe à Chaleur Air Eau

✅ Pompe à Chaleur Air Air (clim.)
✅ Poêle à Granulés

✅ Rénovation Globale

    Estimation Gratuite de votre Projet

    Vous pouvez sélectionner plusieurs choix

    Nos dernières actualités

    Vos travaux de rénovation
    en 30 secondes

    Lancez votre simulation en un seul clic et testez votre éligibilité

    Je teste mon éligibilité